Posts

Norsk Hydro

L’an dernier, j’ai travaillé pour Norsk Hydro tout l’été. J’était programmeur analyste en constant encadrement de deux programmeurs seniors. J’ai tellement appris… je faisais ce travail parce que j’apprenais.

Bien des choses ont changés. La moitié du département (personnel et serveurs) a été délocalisé au Mexique. L’opportunité que j’avait eu un an auparavant ne se représenteras pas. Je suis affecté au procédé d’électrolyse. Je suis chargé de faire “des voyages de granules”.

Q: C’est quoi l’électrolyse?
A: L’électrolyse, c’est le processus qui détache le Magnésium du Chlore en y ajoutant une charge électrique.
DANGER: Le courant utilisé pour ce processus est de 500 kA (500 000 ampères)… et 0.002 A sont nécessaires pour tuer un humain. Pour vous donner un exemple, le champ magnétiques généré par les cellules est tellement fort, que si on lançais une poignée de change par terre, toutes les pièces resteraient oblique… À noter aussi que toutes vos cartes à bande magnétiques deviendraient instantanément bonnes pour les poubelles.

Q: C’est quoi un voyage de granule?
A: Un voyage de granule, c’est moi qui part avec un gros truck de 20 tonnes rempli de granules. Je me dirige vers une des 30-quelques cellules électrolytiques afin d’y faire le plein du silo de granules qui alimente la cellule en MgCl2.

Q: C’est quoi une granule?
A: Une granule, c’est d’abord et avant tout du MgCl2 auquel on a préalablement retiré toute eau/humidité afin de retirer le H2O des formules chimiques. Pour évider la corrosion des anodes dans les cellules, une certaine de quantité de Carbone est ajouté à la formule.
DANGER: La granule, maintenant dépourvue de toute humidité, cherche déserpérement de l’eau. La peau contient ce type d’humidité. Si une granule entre en contact avec la peau, elle la déséchera. Une réaction chimique opérera pour réunifier le MgCl2 et le H2O (ce qui crée de la chaleur – brûlure) pour créer du MgO + HCL (de l’acide). Vous êtres donc brûlés 3 fois, de 3 façons différentes avec un contact de granule.

Q: C’est quoi “une certaine quantité” de carbone, et pourquoi?
A: Il y a deux types de granules: les granules à haut carbone et les granules à bas carbone. La composition chimique à l’intérieur des cellules doit constamment être surveillée. Quand il y a trop de carbone dans une cellule, on y ajoute des granules à faible teneur de carbone et vice-versa.
DANGER: Si on se trompe et qu’on ajoute du haut carbone dans un silo qui est sensé avoir du bas carbone, cela fera oxyder les anodes et faudra arrêter la cellule.

Q: Comment on fait pour transférer les granules du camion au silo?
A: Cela est l’essenciel de mon emploi. Des étapes doivent être exécutés exactement dans l’ordre, les conditions et le temps donné. Plus précisément, le camion est relié à trois câbles: le premier envoie les granules vers le silo, le second fourni l’air au camion qui servira à pousser les granules dans le silo, et le troisième cable effectue le retour d’air du silo vers le dépoussiéreur du camion qui nettoiera l’air des poussières de granules avant de le retourner vers l’air. Je ne peux révéler plus de détails sur le fonctionnement puisque ces données sont confidentielles.
DANGER: Si on charge un silo déjà plein, les conduits se remplieront de ganules et il faudra attendre que le silo se vide avant de pouvoir vider les tuyeaux. Le camion est immobilisé pendant une heure et bloque l’accès à toutes les cellules adjacantes… Ça et être enseveli de granules.

Q: Quelles sont les autres tâches à accomplir?
A: Une fois par 12 heures, nous devons nettoyer les hottes de chlore (le chlore s’échappant de la cellule électyolytique est récupéré par une hotte – un genre de gros tuyeau). Des dépots de chlore se forment souvent sur les parrois et nous devons les nettoyer pour ne pas que les hottes de bouchent.
DANGER: Le chlore récupéré est à 700C. Pour nettoyer les hottes, nous devons avertir par radio un controlleur qui se chargera d’ajuster les ventilateurs pour ne pas que nous recevions du Chlore au visage lors du nettoyage.

Q: C’est quoi une contrainte thermique?
A: Une contrainte thermique, c’est quand la température de l’environnement dans lequel tu travaille est trop chaud pour travailler continuellement. Il existe un calcul pour déterminer si la combinaison de la température et de l’humidité est dangereuse pour l’humain (en exécutant une certaine tâche pendant un certain nombre de temps). Dans ce cas, on fait rentrer plus de monde car on ne peut pas travailler 100% de notre temps. En contrainte, on travaille 40 minutes et minimum 20 minutes de repos par heure.

Q: Qu’est-ce qui se passe quand on est en contrainte thermique mais qu’on fait pas rentrer plus de monde?
A: T’as chaud en criss

Q: Qu’est-ce qui se passe quand le tuyeau qui envoie les granules du camion vers le silo pète pendant que tu transfert?
A: Tu reçois des granules à 160 kPa dans la face.

Q: Qu’est-ce qui se passe quand y’a des gyrophares bleu qui flash un peu partout?
A: Ça veux juste dire que y’a une fuite de chlore. En théorie, tu met ton gazou (mini-masque que tout le monde de l’usine doit porter en tout temps) et tu vas au point de rassemblement de ton bâtiment. En pratique, tu te dis que c’est pas grave et tu continue ton travail.

Q: C’est quoi une “poff de chlore”?
A: Une “poff de chlore”, c’est quand tu nettoie les hottes et que le gars qui contrôle les ventilateurs a fait ça tout croche et libère du chlore dans l’atmosphère. Une chance que t’as ton masque plein-visage! Les lumières bleues allument. À noter que ça prend 3 ppm de chlore pour tuer un humain et qu’une poff de chlore en libère environ 10.

Q: Quel genre de casque/masque tu portes?
A: Je porte un RACAL à poussières. C’est un gros full-face avec un moteur intégré qui pousse l’air filtré à l’intérieur et qui y garde une pression positive.

Q: Qu’est-ce qui se passe quand ton RACAL manque de batteries?
A: Tu fais dur